Ane CORSE

 

Officiellement reconnue par les Haras Nationaux en juin 2010

 

 

ORIGINE

L’origine des ânes Corses remonte à plusieurs siècles où ils étaient déjà très présents sur l’île de Beauté. A cette époque, ils étaient d’une assistance remarquable : bâtés, attelés ou montés, dans les carrières de pierres, pour les travaux agricoles dans les endroits les plus escarpés, pour relier les hameaux éloignés ou se rendre sur les exploitations agricoles séparées. Utilisés aussi pour la production de mules et mulets, ils étaient également très appréciés par les charcutiers, lesquels se servaient de leur viande pour la fabrication de saucissons jusqu'à la fin des années 60 où ils étaient vendus à très bas prix.

Renseignements : Association de l’âne méditerranéen - 21 rue Pétion - 75011 Paris

 

CARACTERE

Docile, courageux, endurant, très résistants et aux pieds sûrs, capable de descendre ou monter des côtes très abruptes

 

MORPHOLOGIE

Jusqu'au XVIIIe siècle, il ne dépassait pas les 90 cm au garrot et sa robe était grisâtre, puis il a été grandi grâce à l'âne Catalan et sa robe est devenue noire. Aujourd’hui, il se décline en deux types :

Corse 8b Corse 6

Le pur Corse, gris très clair

1m17 au garrot

Le noir, issu du croisement avec des ânes Catalans

1m24 au garrot

 

 

UTILISATION

De nos jours, il est utilisé pour la randonnée bâtée, où il transporte les bagages ou les enfants, ainsi qu’à l’attelage et la selle. Il permet aussi de rendre possible la récolte des olives dans les endroits les plus inaccessibles.

 

PRIX

Pas de prix fixe, tout dépend de sa taille et de ses origines.

 

Pour rappel : ces données ne sont qu'à titre informatif et n'engagent aucunement la responsabilité de l'auteur.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 02/11/2014