Comportement

71c 270509 1

 

Le comportement de l'âne est différent de celui du cheval.

 

Si le cheval est un grand nomade, l'âne au contraire a une âme de sédentaire. Les mâles vivent en solitaires alors que les femelles et leurs jeunes forment un groupe conduit par une femelle âgée, où chacun a un rôle dans le rythme de la vie du groupe : les joueurs, les câlins, les protecteurs et ceux qui vivent légèrement en retrait.

 

Les liens entre membres d'un même troupeau sont à vie et chacun a sa propre personnalité. Ainsi, les querelles et réconciliations permettent de créer des échanges et des liens. Les femelles restent ensemble, tandis que les jeunes mâles plus solitaires iront prendre leur indépendance. Ils auront chacun leur territoire qu'ils interdiront aux autres mâles sous peine de violentes bagarres, pouvant aller jusqu'à la mort.

 

 04b ma pi nu mar ti m 51108

 

 

Le baudet accueillera les femelles en chaleur sur son territoire, puis les laissera repartir vers d'autres mâles.

 

En captivité, les choses sont bousculées. Par exemple, les ânes ne restent pas en présence d'un individu qu'ils n'apprécient guère : pour qu'il ne s'ennuie pas, l'homme décide de lui "offrir" un compagnon (compagne) sans se préoccuper de savoir s'ils s'entendront, ce qui provoque des pseudo-jeux où les ânes se blessent souvent ainsi que le harcèlement sexuel auquel la femelle ne peut se soustraire faute de concurrentes et d'espace.

 

Autre exemple, avec l'anthropomorphisme que l'on fait malheureusement encore beaucoup avec les animaux, pensant qu'il est mieux de mettre les animaux en couple, la femelle vit avec le baudet toute l'année : les bébés se suivent et l'ânesse a le dos abîmé, sa condition physique diminue rapidement; en liberté, les mamans refusent le mâle jusqu'au sevrage du petit, c'est à dire vers un an, et ce sont elles qui vont rechercher les mâles sur leur territoire une fois le sevrage du petit terminé. Elles font donc un bébé tous les deux ans, car elles peuvent s'isoler pour échapper aux assauts du baudet et de plus il y a d'autres femelles dont le mâle peut s'occuper.

 

 

 03b prince roby 30508

 

Un âne peut rester seul à condition qu'il soit occupé avec nous, s'il apprécie particulièrement l'homme, qu'il ne soit pas un baudet (car ils ont besoin de gérer un troupeau et ce manque se traduit généralement par de l'agressivité passive jusqu'à 3 ans, mais risque de dégénérer après cet âge pour certains), qu'il soit avec de petits animaux comme des poules, des moutons ou des chèvres si son caractère le permet (certains sujets ne tolèrent aucun intrus sur leur territoire), sinon, un compagnon s'impose à condition de bien le choisir.

 

Tout ceci joue un rôle dans le comportement de l'âne : il faut être judicieux, observateur, afin d'offrir à nos compagnons ce qui est le mieux pour eux.

 

 

Pour rappel : ces données ne sont qu'à titre informatif et n'engagent aucunement la responsabilité de l'auteur.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 05/03/2015