Introduction

1 anes

 

Nos compagnons ont les mêmes déboires que nous en ce qui concerne leur santé, et l'âne vit en moyenne 40 ans, c'est un compagnon pour un long moment qui est rustique et sensible à la fois. Il faut donc le soigner correctement.

 

En effet, dès leur conception, ils sont sujets à tous les maux. Alors qu'il n'est qu'un fœtus, la maman ne doit manquer de rien, faire attention à sa ligne (pas de nourriture trop riche, ni être sous-alimentée), ne pas être trop sédentaire ni trop active, tout cela pour éviter d'être mort-né ou de constitution fragile. La reproduction demande un minimum de connaissances.

Pour la naissance, sa maman doit être surveillée (surtout si elle est primipare : premier bébé) et aidée si elle fatigue. Dès son arrivée, le petit doit téter rapidement pour absorber le "colostrum" contenu dans le lait maternel qui l'immunisera des maladies jusqu'à ses 4 mois, époque à laquelle il doit recevoir sa primo-vaccination. Avant cette période, son immunité naturelle ferait interaction avec le vaccin et le rendrait inutile. Cependant, il doit recevoir sa première injection de sérum antitétanique et anti-septicémique dans ses premières 24 heures au risque de le voir mourir du tétanos ou d'une septicémie (tout cela contracté par le cordon ombilical en contact avec le sol).

Si la maman est en troupeau, il faut veiller à ce qu'une autre femelle ne lui prenne pas le bébé ou qu'un autre ânon ne la tête pas. Dans ce cas, au bout de 3 semaine, son bébé commence à dépérir puis finit par mourir si on ne s'en aperçoit pas avant.

Durant toute sa vie il devra être surveillé avec attention afin de lui éviter des maladies dues aux intempéries, aux parasites, une mauvaise alimentation ou des intoxications à cause de ce qu'il mange.

Ne pas oublier de vermifuger au printemps puis à l'automne, tous les équidés vivant sur le même terrain et en même temps;  les futures mamans dès qu'elles ont eu leur bébé qui sera, lui aussi, vermifugé à l'âge de 6 semaines ainsi que sa mère à nouveau.

Dès ses 5 mois, puis ensuite tous les 3 ou 4 mois, il faudra penser au "pédicure" (maréchal ferrant), qui lui parera les sabots et lui mettra des fers s'il sort beaucoup sur des terrains abrasifs.

On n'y pense pas encore, mais le dentiste équin enlève les "dent de loup" et lime les "surdents" qui gâchent la vie à nos équidés. La visite du praticien commence vers l'âge de 3 ans, une fois qu'il a ses molaires définitives. Puis une visite tous les deux ans suffit.

Quand le petit "ânon" deviendra un "jeune baudet", c'est à dire vers un an et demi (certains commencent à un an!!), il sera sujet au bouleversement dû à ses hormones et aux préoccupations de futur adulte : les filles. Jusqu'à cinq ans environs, le baudet sera un bon compagnon affirmant sa virilité dès deux ans et jusqu'à cinq ans. C'est à ce moment qu'il va devenir potentiellement dangereux, surtout s'il cohabite avec des femelles.

 

Le conseil aux particuliers qui ne connaissent pas lecomportement de l'âne et n'ont pas d'élevage à gérer, c'est de faire castrer l'animal pour une sécurité maximum. Ils n'ont pas la conscience de leur corps de la même manière que nous; donc évitons l'anthropomorphisme et pensons que, si cet acte n'est pas effectué à cause d'un "je n'aimerais pas qu'on me le fasse" ou "j'ai peur qu'il en meurt", en cas d'accident plus ou moins grave c'est l'humain qui en subira les conséquences et le propriétaire se séparera de son compagnon (euthanasie, maquignon, abandon....). Il vaut toujours mieux pratiquer une castration que de provoquer des catastrophes irréparables. Seuls les éleveurs et les professionnels asiniens savent tempérer un baudet au caractère fougueux.

 

En ce qui concerne l'ânesse, elle sera toute sa vie sujette à ses préoccupations d'adulte : les baudets. Celle-ci est en chaleurs 8 à 10 jours par mois, et ce, tous les 15 jours ou 3 semaines selon les individus. De plus, c'est elle qui "appelle" le mâle, donc qui se trouve être la plus bruyante (penser aux voisins en prenant une femelle!). Les chaleurs sont plus importantes de mars à septembre et un peu moins marquées le reste de l'année. Dans ces moments là, elle est capricieuse, moins disponible pour le travail et n'hésite pas à faire savoir qu'elle a autre chose en tête à coup de pieds ou de dents, mais sauf cas exceptionnels, sans agressivité ni grand danger pour nous heureusement!

 

Outre les problèmes de santé dus aux maladies ou parasites, il arrive que la mécanique se bloque un peu à la suite d'un faux-mouvement, d'un travail mal effectué ou d'une autre pathologie. A ce moment, l'ostéopathe équin pourra intervenir pour soigner votre compagnon avec une technique adaptée aux équidés.

 

Pour rappel : ces données ne sont qu'à titre informatif et n'engagent aucunement la responsabilité de l'auteur.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 21/01/2015

×